Votre chien est-il obèse ?

Nous acceptons de plus en plus que nos chiens soient, tout comme leurs maîtres, en surpoids dans la majeure partie des cas et obèses pour quelques-uns. Actuellement, l’obésité est la condition vétérinaire la plus fréquente des animaux de compagnie, avec bien évidement toutes les implications que cela entraine niveau santé et qualité de vie.

Fotolia_71406129_XSL’obésité et le surpoids se définissent comme une accumulation excessive de graisse dans le corps et se nomme d’une manière ou d’une autre selon le pourcentage de cette dernière. Dans le cas des problèmes de surpoids des humains, le problème provient d’une ingestion de calories supérieure à ces besoins. Sans exercices quotidiens, notre chien adulte présente un besoin calorique quotidien réduit, surtout s’il reste longtemps à l’intérieur avec le chauffage allumé, car de cette manière, même le maintien de la température corporelle ne requière pas d’une consommation énergétique minimale. Souvent, bien que la ration de nourriture soit la nécessaire, de bonne qualité, sans contenu d’hydrate de carbone excessif et s’ajuste réellement au style de vie de notre chien, les grignotages entre les repas élèvent le nombre de calories ingérés, sans que les propriétaires ne s’en rendent compte.

Causes de l’obésité

  • Race ou composant génétique : Certaines races présentent une tendance à l’obésité plus élevée, comme les retrievers (Labrador ou Golden), les Beagles, Bassets Hound, Cocker ou Berger Allemand.
  • Âge : la tendance au surpoids augmente avec l’âge, à cause de la réduction de l’activité physique en général, accompagnée d’une diminution des besoins due à celle de la masse corporelle. Généralement, la consommation de nourriture ne diminue pas proportionnellement à la diminution des besoins, c’est pourquoi beaucoup de chiens qui n’ont jamais eu de problèmes de poids, grossissent avec l’âge
  • Stérilisation : La stérilisation augmente le risque de souffrir surpoids ou obésité car elle réduit le métabolisme. Les besoins énergétiques des animaux stérilisés peuvent diminuer jusqu’à 20%.
  • Maladies : Certaines maladies, comme l’hypotiroidisme, diminue le métabolisme ; et d’autres comme l’arthrose, diminue l’activité physique. Dans les deux cas, ces maladies contribuent à l’accumulation de calories.
  • Médicaments : Certains médicaments comme la progestérone ou les corticoïdes peuvent augmenter l’appétit.
  • Maîtres en surpoids ou obèses : Plusieurs études prouvent qu’il existe une relation directe entre les chiens en surpoids et maîtres dans la même situation, souvent dérivés d’une perception dénaturée de la réalité.

Diagnostique du surpoids/obésité

Chez les humains, les proportions très similaires entre les individus, facilitent le calcul du pourcentage de graisse dans le corps, au través de l’indice de masse corporel, ou relation poids/hauteur.

Mais chez les chiens, cette relation varie énormément d’une race à l’autre, c’est pourquoi il est difficile de déterminer quand un chien est en surpoids ou quand il est obèse.

Observez bien votre chien, vue de haut et vue de côté. Si votre chien a le poil long, il vaut mieux l’observer lorsqu’il est mouillé. Regardez bien ces figures et déterminez l’état de votre chien :

  1. Trop maigre (20% ou plus en dessous de son poids idéal) : À simple vue, on peut voir les côtes, les vertèbres lombaires, les os de la pelvis et tous les os proéminents. On ne voit pas de graisse corporelle et il existe une perte évidente de masse musculaire.
  2. muy-delgadoMaigre (entre 10 et 20% en dessous du poids idéal) : Bien que l’on puisse également voir les côtes et les vertèbres lombaires à simple vue, les os de la pelvis sont moins proéminents. Vue d’en haut, on distingue la ceinture juste derrière les côtes et vue du côté, un rétrécissement de l’abdomen.delgado
  3. Idéal ou normal : Côtes facilement palpables. On aperçoit la ceinture vue d’en haut et le rétrécissement de l’abdomen de côté.
  4. normalEn surpoids (jusqu’à 20% au-dessus de son poids idéal) : Bien que l’on aperçoive la ceinture lorsque l’on regarde le chien d’en haut, elle est quasi invisible. L’abdomen vue du côté semble légèrement rétrécit.
  5. sobrepesoObèse (plus de 20% au-dessus du poids idéal) : Il est difficile de palper les côtes sous la couche de graisse. On voit une accumulation de la graisse au niveau de la zone lombaire, la base de la queue et autres zones. La ceinture a disparue, et dans les cas extrêmes, elle est devenue convexe (courbe vers l’extérieur). L’abdomen peut avoir son rétrécissement ou même arriver à la distension et pendre.

obeso

  • Espérance de vie : Une étude réalisée sur des Labradors, montre que les animaux qui ont un poids idéal vivent en moyenne 1,8 an de plus que les animaux obèses.
  • Développement de maladies endocrines : Diabète et hypotiroidisme sont étroitement liés à l’obésité canine
  • Ostéoarthroses et ostéochondrose : il s’agit probablement des effets d’excès de grasse corporelle les plus fréquents et dramatiques, à cause de l’impact qu’ils ont sur la vie quotidienne des animaux.
  • Cancer : Il existe une relation directe entre l’obésité et une série de néoplasmes comme les tumeurs mammaires.

Traitement contre l’obésité

Curieusement, l’obésité et le surpoids sont des maladies très faciles à diagnostiquer et en même temps, très difficiles à traiter. Comme chez les humains, le traitement de ces deux pathologies présente un composant émotionnel qui rend difficile son implantation. Les propriétaires de chiens confondent souvent l’estime du chien avec la nourriture, ils n’ont pas le temps de l’emmener faire de l’exercice, ils ne sont pas conscients de la gravité du problème ou ils trouvent qu’implanter un régime quotidien est compliqué.

Fotolia_68320235_XSEn réalité, le traitement de ce type d’animaux est très simple : ils doivent ingérer moins de calories que celles qu’ils ont besoin, pour de cette manière, consommer celles qu’ils ont accumulées sous forme de graisse. De nos jours, il existe une multitude de formats de nourriture « light », croquettes ou pâtés, qui contiennent un grand pourcentage de fibre et un faible contenu en calories et qui donnent à l’animal la sensation d’être repus. Ainsi, il est plus facile de contrôler le stress que pourrait produire l’implantation d’un régime à la fois pour l’animal et pour son propriétaire. Si cette alimentation se combine avec des exercices réguliers, notre chien pourra atteindre un poids idéal en peu de temps. Mais comme pour les régimes alimentaires des personnes, il est fondamental que le régime soit constant.

Aujourd’hui, en France, environ 40% des chiens sont en surpoids. Et le vôtre ?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>