Sommes-nous, les responsables de la disparition des Néandertaliens?

Il s’agit de l’un des grands mystères de l’humanité. L’homme de Neandertal a disparu de la surface de la Terre il y a environ 40 000 ans, peu après l’arrivée de l’Homo sapiens, c’est-à-dire, nous même. Mais si l’homme de Neandertal s’était mieux adapté que nous, avait le crâne plus grand et une meilleure vue, pourquoi lui a-t-il disparu, et nous avons-nous survécu ?

L’être humain moderne descend d’un hominidé nommé Homo sapiens. Il est apparu dans les disparition neandertalienforêts africaines, et s’est étendu peu à peu sur les autres continents, formant ainsi les différents groupes raciaux qui peuplent la planète. Lorsqu’ils sont arrivés à ce qui était autrefois Eurasie, ils ont coïncidé avec d’autres hominidés, les Néandertaliens, qui provenaient de la même race mais s’était installés eux, sur les terres moins froides.

Ces deux espèces, le Néandertalien et le Sapiens, ont vécu ensemble pendant plusieurs millions d’années, mais au bout d’un moment, l’homme de Neandertal, plus robuste, au crâne plus grand, aussi évolué que nous et mieux adapté au froid, disparu. La coïncidence au fil du temps nous a emmené à penser qu’il existe une relation entre les deux espèces, qui termina par la dominance de l’ancêtre de l’homme moderne. Il existe plusieurs théories mais aucune n’a été réellement démontrée. Certains pensent que la concurrence entre les deux espèces pour les ressources limitées pourrait être la cause, ou que l’Homo sapiens les a exterminés en combat, ou encore qu’il leur a transmis une maladie qui aurait été mortelle pour eux. Et la spéculation continue.

Au mois de mars de cette année, la paléoanthropologue Pat Shipman a publié dans un de ses livres, l’idée que la cause de la disparition des Néandertaliens fut l’association des hominidés meute de loup (1)Homo sapiens avec les chien-loups. Le terme chien-loup est employé pour différencier ces animaux, encore à moitié sauvage, des chiens actuels et des loups. Contrairement aux Néandertaliens que l’on soupçonne de ne jamais avoir domestiqué d’animaux, l’homme moderne, dès son arrivée en Europe, créa une alliance avec les loups, qu’ils finiront par domestiquer, et qui se convertira pour les deux espèces, en un grand avantage face aux autres prédateurs. Lors de cette union, les meutes de loups traquaient et encerclaient les grandes proies pour que l’Homo sapiens, avec ses lances et autres armes, termine de les abattre. De cette manière, les loups pouvaient chasser des animaux très grands qu’ils n’auraient pas pu attaquer en temps normal, et de l’autre côté, les hommes pouvaient traquer des animaux qu’ils n’auraient pas pu encercler tout seul. Ensemble, nous sommes devenus de super-déprédateurs.

Cette théorie a pu être élaborée grâce aux nouvelles technologies de datages qui utilisent le carbone radioactif et qui ont permis, en 2009, de prouver que les ancêtres des chiens vivaient avec les hommes bien avant ce que l’on pensait, c’est-à-dire, lorsque nous sommes devenus sédentaires et avons commencé à cultiver la terre.

Dans son libre, Pat Shipman nous raconte que le succès de l’Homo Sapiens se base également sur son alliance avec un autre grand prédateur : le loup. Bien qu’elle explique que la disparition de l’Homo Neandertal est probablement due à un ensemble de facteurs, comme le changement climatique ou l’arrivée des Homo sapiens, notre association avec des prédateurs comme le chien-loup est probablement la cause de leur disparition.

Cette union est sûrement due à d’autres facteurs importants, comme un petit changement de notre anatomie qui est devenu un élément clé : une mutation génique qui a rendu notre oeilsclérotique blanche. La sclérotique est ce que l’on appelle le blanc de l’œil. Cette nouvelle caractéristique nous a permis, à nous et aux chien-loups, de suivre facilement la direction de notre regard, et donc de communiquer facilement les uns avec les autres, de manière silencieuse, un élément fondamental lors de la chasse. Les animaux capables de suivre notre regard ont été sélectionnés pour vivre avec les hommes. La majeure partie des espèces animales ne regardent jamais les personnes dans les yeux. Les chiens si le font, et ce résultat provient probablement d’un besoin de communication avec nos ancêtres chasseurs.

La disparition intégrale de l’Homo Néandertalien, est encore actuellement, un mystère. Les restes que l’on retrouve de nos jours ainsi que l’évolution des techniques de datage nous permettent de résoudre de petites énigmes et d’apporter de nouvelles données même si beaucoup de questions restent encore sans réponses. Sommes-nous responsables de la disparition des Néandertaliens ? Sommes-nous une espèce envahissante destinée à détruire les autres espèces et la planète ? Que ce serait-il passé si l’Homo sapiens avait disparu ?

Cet article vous a plu ? Partagez-le avec vos amis et vos proches !

www.theyellowpet.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>