Les races de chiens les plus intelligentes

L’intelligence des chiens” est un libre du professeur de l’Université de la Colombie-Clever dog theyellowpetBritannique du Canada Stanley Coren, publié en 1994 et qui créa, lors de sa publication, une grande polémique. Au fil des années, les résultats des études de Coren ont été acceptés après avoir été vérifiés au travers de différentes méthodes.  Selon l’auteur, les chiens ont 3 sortes d’intelligence :

  • L’intelligence instinctive : elle se réfère à la capacité d’un chien à réaliser des activités ou taches caractéristiques de certaines races, comme par exemple la surveillance du bétail par les chiens de bergers ou le ramassage des proies par les chiens de chasse.
  • L’intelligence adaptative : il s’agit de la capacité de l’animal à résoudre des problèmes par lui-même.
  • L’intelligence lors du travail et l’obéissance : il s’agit de la capacité du chien à apprendre des êtres humains et cela dépend de la race.

Coren a référencé 79 races en tenant en compte l’intelligence lors du travail et l’obéissance, ou ce que nous pourrions considérer leur capacité à être dressés. Les 10 premières places correspondent aux races qui répondent le mieux aux ordres donnés par les humains :

  1. Border Colley
  2. CanicheBetsy Border Collie
  3. Berger Allemand
  4. Golden Retriever
  5. Doberman
  6. Berger de Shetland
  7. Labrador
  8. Épagneul Papillon
  9. Rottweiler
  10. Bouvier Australien

Pour procéder à la classification, l’auteur canadien a utilisé plusieurs variables comme leur capacité de réponse à un nouvel ordre. Les races citées antérieurement et qui occupent les premières places répondent à un nouvel ordre en moins de 5 répétitions et obéissent du premier coup dans 95% des cas. Les races qui se trouvent à la fin du classement, et qui occupent les places 70 à 79 sont celles dont l’intelligence fonctionnelle est plus basse. Elles ont besoin qu’on leur répète le nouvel ordre jusqu’à 30 ou 40 fois pour le comprendre et dans le cas d’un ordre connu, elles répondent du premier coup dans moins de 25% des cas.

  • Shih TzuBouledogue theyellowpet
  • Basset Hound
  • Beagle
  • Péquinois
  • Bloodhound (chien de Saint-Hubert)
  • Borzoi (lévrier russe)
  • Chow chow
  • Bouledogue
  • Basenji (terrier Nyam-Nyam)
  • Lévrier afghan

Stanley Coren a lui-même reconnu qu’il ne devrait pas évaluer exclusivement l’intelligence d’une race par sa capacité d’obéissance aux ordres, car cette capacité pourrait répondre au besoin de satisfaire l’être humain ou être le reflet d’une dépendance de celui-ci. Certaines races qui se retrouvent en fin de liste, ont une grande intelligence instinctive qui leur fait considérer les ordres “assis” ou “ici” comme totalement absurdes. Une race comme le Beagle, qui se retrouve à la fin de la liste, dépend plus des autres membres du groupe que des ordres directs de son maître.

Échecs chien

L’intelligence est un concept difficile à définir, que ce soit chez les chiens, chez les autres animaux, ou même chez les personnes. La psychologue animale Juliane Kaminski a prouvé dans une étude que Rico, un Border Collie, a réussi à apprendre plus de 200 mots et pouvait se rappeler du nom de plusieurs objets pendant 4 semaines et même interpréter des phrases. En 2008, Betsy, un autre Border Collie, a fait la couverture du National Geographic car il pouvait se rappeler de 340 mots et reconnaître les objets sur des photos.

L’étude faite par l’éthologiste Frans de Waal a démontré que la culpabilité que montrent nos animaux lorsqu’ils ont fait quelque chose de mal n’est pas réellement de la culpabilité, mais un comportement de soumission face à notre langage corporel qui leur indique que nous sommes en colère. Cependant nos amis ressentent eux aussi des émotions : la joie, la tristesse et même la jalousie, mais ne sont pas capables d’être envieux par exemple ou comme mentionné antérieurement, de ressentir de la culpabilité. Ainsi, il est possible que nous confondions la simple adaptation de nos animaux à notre langage non verbal avec l’intelligence qui en réalité ne l’est pas. Math theyellowpet

Selon les études de Coren, nous pourrions comparer l’intelligence des chiens à celle d’un enfant de 2 ans. Mais si nous regardons sa capacité mathématique, celle-ci s’élève à celle d’un enfant de 4 ans, et si nous comparons sa capacité sociale, nous atteignons celle d’un adolescent. Ceci pourrait s’expliquer par le fait que les chiens sont des animaux qui vivent en meute, et que dans tous les groupes, les relations d’interdépendance entre les individus, leur capacité de lecture des signaux d’alarmes et autres, est vitale pour leur survie.

Coren indique également que la plupart des races qui occupent les premières places du classement de l’intelligence sont des races qui ont été développées il y a relativement peu de temps. Il y a de fortes chances que nous ayons élevé des chiens qui répondent à notre langage. Ainsi, les races les plus récentes pourraient être considérées “human-friendly”, et il s’agit également des races les plus populaires. Comme l’indique Stanley Coren, nous aimons les races qui nous comprennent. Mais au contraire, nous découvrons que le Beagle, une des races qui se trouve à la fin du classement, fut la race la plus populaire aux États-Unis en 2008. Dans le cas du Beagle, ce chien compense son déficit d’intelligence pour le travail par son caractère familial et sociable. La “bête bête” triomphe donc souvent !

**

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>