Comment les loups ont changé le cours des rivières

Laissez-moi vous raconter une histoire. Une histoire qui prouve que tout est rattaché et que nous sommes tous, au final, un seul.

Les tribus natives d’Amérique du Nord considéraient les loups comme étant des animaux respectueux, et certaines croyaient même être leurs frères. Les loups apparaissent dans la majeure partie de leurs croyances comme des animaux sacrés, auxquels les hommes pouvaient s’unir pour former une créature puissante. On estime qu’approximativement un million de lobo-grisloups parcouraient le territoire qui est aujourd’hui les États-Unis. Mais avec l’arrivé des colons, le loup devint une bête nuisible qu’il fallait éliminer pour pouvoir s’installer sur les nouvelles terres. Le gouvernement des nouveaux États-Unis établit des mesures de contrôle de la population de loups, et vers 1960, le magnifique loup gris avait pratiquement disparu. Il s’agit de l’unique espèce qui a été délibérément exterminée par l’être humain.

En 1974, le loup gris fut inclut dans la liste des espèces protégées en voie de disparition, et le grand public commença à être fasciné par ces animaux. Les habitants des grandes villes ne considéraient plus les loups comme étant une menace et voulaient même récupérer une connexion avec la nature sauvage qu’ils sentaient avoir perdu. On commença à parler de biodiversité, d’écosystèmes… Et récupérer le loup gris devint une priorité.

lobo3Une fois le loup considéré comme espèce protégée, le nombre d’individu commença lentement à augmenter, surtout aux alentours des grands lacs, et commença petit à petit à s’étendre vers d’autres états. Vers la fin des années 30, la population de loup gris avait augmenté de seulement 300 individus à 4000 répartis dans les 13 états. La décision la plus ambitieuse pour la récupération des populations de loups gris fut sa réintroduction dans le Parc National de Yellowstone, où 21 loups canadiens furent lâchés en 1995 après une période d’acclimatation.

Pendant les années 70, avant la réintroduction des loups gris dans le parc de Yellowstone, les populations de caribous et de cerfs, n’ayant pas de prédateurs naturels, augmentèrent de manière préoccupante. Normalement, ces ongulés ne s’alimentent pas dans les vallées, où ils sont facilement repérables et plus vulnérables, mais n’existant pas de danger, un surpâturage des plaines se produisait, au dépit d’autres espèces qui ne pouvant pas s’alimenter et finissaient par disparaître.

caribuDès l’arrivée des loups, les caribous abandonnèrent la vallée, où ils pouvaient être facilement chassés, et se déplacèrent vers les terres plus élevés. Leur population commença à diminuer et les troupeaux à améliorer leur alimentation grâce à la diminution de la charge biologique. En même temps, leur abandon des vallées permit à la végétation de repousser. Cette augmentation de la végétation et de la taille des arbres et des arbustes entraîna une augmentation du nombre de fruit et de la nourriture disponible et avec elle, l’arrivée d’autres espèces d’animaux comme les oiseaux, les castors ou les ours. De plus, l’augmentation de la végétation, permit aux lobo2rivières d’être moins méandreuses et de fixer leur cours sur les racines des arbres et ainsi de devenir plus profondes. Des lagunes se formèrent et attirèrent des canards et autres animaux aquatiques. La récupération de la végétation des latéraux des vallées permit également de diminuer l’érosion produite par les pluies. C’est comme ça qu’une petite meute de loups changea non seulement l’écosystème de tout le territoire, mais aussi le cours des rivières.

Les biologistes nomment ce phénomène la « cascade trophique ». L’élimination du prédateur principal de l’écosystème, le loup, provoqua toute une série d’effets qui finirent par affecter toutes les formes de vie existantes. Dans cette vidéo, nous pouvons voir un résumé de tout ce qui s’est produit, expliqué par George Monbiot, activiste environnemental et rédacteur pour The Guardian. Regarder cette vidéo jusqu’à la fin vaut la peine, car en plus d’être très intéressante, elle montre des images spectaculaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>