Les Pitt Bulls et la mauvaise publicité

La race de chiens Pitt Bull Terrier Américain a été créées dans les iles Britanniques en croisant des bouledogues avec des terriers dans le but d’obtenir une lignée d’animaux avec le courage des terriers et la force des bouledogues. Son nom provient d’une série de races utilisées pour pit1affaiblir les taureaux (bulls) dans un sport appelé bull-baiting, très populaire dans le temps qui consistait à faire combattre ces animaux non seulement contre des taureaux mais aussi contre des ours, pour prouver leur courage. En 1835, lorsque le gouvernement anglais a interdit ce type d’activités, les amateurs des sports sanglants ont commencés à organiser des combats entre les chiens, car ce type de combat pouvait avoir lieu dans des espaces réduits, coûtait très peu et pouvait s’organiser très facilement de manière clandestine.

Associés pendant des années aux combats, au sang et à la violence, les Pitt Bulls ont eu beaucoup de mal à être admis aux États-Unis lorsqu’ils sont arrivés avec les colons. Bien qu’ils aient été utilisés dans tout le pays pour surveiller le bétail dans les ranchs et pour d’autres activités, ils n’ont pas réussis à se débarrasser de leur mauvaise réputation de chiens sanguinaires et assassins.

Avec l’arrivée de la Première Guerre Mondiale, ils ont heureusement commencés à être valorisés pour leur fidélité, résistance et intelligence. Plusieurs individus ont servis les troupes nord-américaines et cette race a vécu pendant plusieurs années son meilleur moment comme animal de travail et de compagnie.

Ainsi est née la légende

Et puis l’ère d’internet et de la globalisation est née. Et les combats de chiens, qui pendant des années avaient été une activité clandestine que seul un cercle de personnes très réduit pitbull3-214x300connaissait et participait, se sont convertis en un phénomène populaire duquel tout le monde parle. Et lors de ces combats à morts, sanglants et cruels, la race principale est bien souvent celle des Pitt Bulls, sélectionnée surtout pour sa force physique, sa ténacité et les caractéristiques de sa mandibule. La race des Pitt Bulls Américains a été la plus diffusée et critiquée dans les journaux et informations télévisés, et toujours associée à des attaques violentes sur des personnes ou animaux sans justification ni provocation préalables. Dans l’esprit collectif, les Pitt Bulls représentent des chiens enclins à la violence et agressifs par nature.

Il est vrai que les Pitt Bulls sont des chiens dominants, génétiquement sélectionnés pour se battre. Mais sont-ils réellement dangereux ? Après plusieurs années d’études sur les attaques canines, l’Association Médicale Vétérinaire Américaine estime qu’il n’existe pas de relation entre ce chien et les attaques violentes sur les personnes et qu’aucun animal ne devrait être étiqueté comme dangereux à cause de sa race.

Cependant, il existe plusieurs études qui prouvent que le pourcentage de Pitt Bulls impliqués pitbull-300x200dans les attaques est plus élevé que celui des autres races.

Mais nous ne devons pas nous centrer exclusivement sur le chien. Et les maîtres ? Il existe une réelle relation entre ce que représente la race socialement et le type de propriétaires qui en possède un.

Ainsi, certaines personnes préfèrent les Chihuahuas ou les Caniches pour la perception générale de cette race plutôt que les Pitt Bulls. En 2006, une étude américaine centrée sur les propriétaires des Pitt Bulls a démontré que le pourcentage de criminels condamnés et personnes ayant des comportements antisociaux possédant un chien de cette race était plus élevé que celui d’autres races. Le Pitt Bull est-il donc réellement un chien naturellement agressif ou est-il entrainé pour l’être ?

Éduquer un Pitt Bull

Dans le cas de ces animaux, il est important qu’ils soient sociabilisés au plus jeune âge. Les Pitt Bulls sont des chiens dominants qui ont clairement besoin d’être les chefs de la meute et connaître leurs limites. La socialisation avec d’autres chiens est fondamentale chez cette race, ainsi qu’avec des personnes étrangères et même d’autres animaux. Les chiots de cette race doivent se rendre à des parcs canins le plus tôt possible, marcher entre les multitudes, recevoir des visites d’inconnus à la maison… Tout maître de Pitt Bull doit connaître l’histoire de cette race, ses limites et ses points faibles et devra être capable d’exercer le rôle de mâle-alfa.

Législation internationale 

Il existe dans plusieurs pays une législation spécifique concernant la possession d’une série de races considérées comme dangereuse ; le Pitt Bull Terrier étant inclus dans cette liste.

En Australie, l’importation de ce type de chien est interdite, et la castration des individus existants est obligatoire. L’objectif est d’éliminer progressivement cette race. À Malte, ils sont tout simplement interdits et les animaux découverts sont immédiatement sacrifiés. Au Danemark, cette race est interdite depuis 2010 et les propriétaires d’exemplaires de Pitt Bull peuvent conserver leurs animaux seulement s’ils sont capables de prouver qu’ils l’avaient avant cette date.

 

getImage-288x300En Espagne, Colombie et Chili, ces animaux doivent obligatoirement porter la muselière et être attachés en laisse dans les lieux publics. Au Venezuela, une loi de 2010 les oblige à rester enfermés en permanence jusqu’en 2015, lorsqu’ils seront sacrifiés. En Angleterre et aux Pays de Gale, ils sont tout simplement interdit.

Les combats de chiens sont illégaux dans la majeure partie des pays, sauf à Honduras, au Japon et en Russie entre autres. En Afghanistan, ils ont été interdits par les talibans, et ont réapparus après la chute de ces derniers. De nos jours ils ont lieu en présence de la police. Au Pakistan, ils ont été récemment interdits mais ont toujours lieu dans la majeure partie des villages ruraux. Aux Étas-Unis, les combats sont illégaux et les organisateurs tout comme les spectateurs peuvent être arrêtés et accusés. 

Certaines compagnies aériennes refusent de transporter certaines races considérées dangereuse. Air France ne permet pas l’embarquement des Pitt Bulls et autres races alors que United Airlines oblige les propriétaires à utiliser des paniers de transport très solides.

Sélection génétique

Toutes les races de chiens ont été sélectionnées par l’être humain pour exécuter une fonction spécifique, que ce soit pour surveiller le bétail, récupérer des proies abattues, chassez les renards ou les lapins, etc. Lors d’une chasse, les éleveurs ne sélectionnent que les animaux qui réalisent bien le travail. Les Pitt Bulls quant à eux ont été sélectionnées comme chien de combat.

Fotolia_32467887_XS-300x199Un bon chien de race aura les caractéristiques physiques nécessaires pour bien exécuter le travail, et l’aptitude nécessaire pour apprendre. Ainsi, les chiens Pointers apprennent très vite à signaler, ou les chiens de bergers savent instinctivement rassembler le bétail. Cependant, bien que la génétique des chiens les prédispose à certains comportements, il existe d’énormes variations individuelles entre tous les exemplaires d’une race. De plus, certaines races sont de nos jours utilisées pour des fonctions qui n’ont rien à voir avec celle de la sélection originale et se sont parfaitement adaptées à leurs nouvelles activités. Personne ne s’imaginait que les Labradors Retrievers, sélectionnés comme chiens de chasse pour récupérer les proies dans les étangs, se convertiraient avec le temps en excellents chiens-guides. Tous les chiens, peu importe leur race, sont des individus, résultat d’un conglomérat de facteurs comme la race, l’éducation reçue, la socialisation avec d’autres chiens ou animaux, l’environnement, le contact avec les personnes…

Lors d’une déclaration en 2013, le président des États-Unis Obama a dit : « Nous ne soutenons pas la législation spécifique de race. Des recherches ont montré que l’interdiction de certain types de chiens est largement inefficace et souvent un gaspillage des ressources publiques. N’importe qu’elle race peut devenir dangereuse si elle est entraînée à cela. »

Si nous sommes tous un résultat de la génétique d’un côté et de notre éducation et expérience de la vie de l’autre, n’est-il pas injuste de condamner toute une race seulement pour sa génétique ?

www.theyellowpet.fr

Intéressant ? Si vous avez aimé cet article, partagez-le.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>